2012

rsultats sylvatub 2012-2014

Une synthèse des résultats du dispositif Sylvatub (surveillance de la tuberculose bovine dans la faune sauvage en France) est disponible.

Ce bilan présente sous forme de cartes les résultats définitifs de la surveillance événementielle et de la surveillance programmée menées à la fois sur le grand gibier au cours des saisons cynégétiques 2012-2013 et 2013-2014, et sur les blaireaux en 2013. Les résultats sont d'abord présentés à l'échelle nationale puis détaillés pour chaque départements ayant mis en oeuvre une surveillance programmée.

Sangliers, blaireaux, cerfs et chevreuils infectés ont pu être détectés grâce à la participation d'un grand nombre d'acteurs de terrain oeuvrant pour ce dispositif de surveillance. Le nombre de départements dans lesquels des animaux sauvages infectés sont découverts tend à s'accroître mais ces nouveaux résultats montrent aussi que les animaux sauvages infectés proviennent toujours de zones d'infection des troupeaux bovins, 

Télécharger le diaporama


Partager :

Bee computerhotline flickrLe dispositif pilote de surveillance de la mortalité des abeilles en France (RESABEILLES), cofinancé par la commission européenne est en place dans six départements depuis 2012. Les résultats de la première saison de surveillance (automne 2012 - été 2013) sont disponibles. Ils sont publiés sous la forme d'un bulletin épidémiologique d'information à destination des acteurs de terrain. Ce bulletin est décliné en six versions différentes : une pour chaque département, ainsi qu'une synthèse pour l'échelon national.

Vous pouvez accéder à ces bulletins ici

Ces résultats seront actualisés et complétés avec les données de mortalité d'ici la fin du mois d'avril 2014.


Partager :

PT004310

 

Elena Arsevska (elena.arsevska@cirad.fr) (1) dans le cadre de la Veille internationale de la Plateforme ESA*

* Contributeurs : Didier Calavas (2), Francisco Esmaile de Sales Lima (1), Bernard Faye (3, 4), Pascal Hendrikx (5), Renaud Lancelot (1), Thierry Lefrancois (1) Geneviève Libeau (1)

En juin 2012, à Jeddah (Arabie Saoudite), un nouveau Coronavirus (CoV) a été isolé chez un patient décédé suite à un syndrome respiratoire aigu et une défaillance organique multiple. Le nouveau "Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen Orient (MERS-CoV)", jusq'au 9 janvier 2014, à l’échelle mondiale et sourtout au Moyen-Orient, a provoqué 178 cas humains, parmi lesquels 75 décès. Certains cas primaires ont été en contact avec des animaux de ferme, dont des dromadaires, des moutons et des volailles.

Cet article dresse le bilan des résultats d’études orientées vers l’identification des sources potentielles d’exposition des cas humains.

Lire toute la brève sur le site du Bulletin épidémiologique


Partager :

PT004310

Elena Arsevska (elena.arsevska@cirad.fr) (1) dans le cadre de la Veille internationale de la Plateforme ESA*

* Contributeurs : Didier Calavas (2), Morgane Dominguez (3), Hélène Guis (1), Pascal Hendrikx (3), Renaud Lancelot (1), Bruno Peiffer (4), Jean-Baptiste Perrin (5)

La Sardaigne, île voisine de la Corse, est souvent confrontée à des introductions de virus de la fièvre catarrhale ovine (FCO). Selon le système d’information WAHID de l’OIE, plusieurs sérotypes de ce virus (bluetongue virus, BTV) y ont été identifiés depuis 2006 : BTV-1, 2, 4, 8, 9 et 16. Certains sont aussi présents en Afrique du Nord (BTV-1, 2 et 4) et en Europe du Sud-est (BTV-9). Le nombre de foyers ainsi que les sérotypes de BTV déclarés depuis 2006 sont représentés sur la Figure 1.

Lire toute la brève sur le site du Bulletin épidémiologique


Partager :

Du 1er septembre 2012 au 31 août 2013, 2 332 suspicions ont été enregistrées (386 élevages ovins, 50 élevages caprins, et 1 896 élevages bovins). Au total, 1 834 élevages ont été confirmés atteints par des formes congénitales de SBV : 271 élevages ovins, 32 élevages caprins et 1 531 élevages bovins, répartis dans 78 départements.

Télécharger le bilan complet de la surveillance du SBV congénital en Saison II

 Archives de points de situation intermédiaires


Partager :

altLe rapport d’activité de la Plateforme ESA couvrant la période octobre 2011 – décembre 2012 est disponible. Il présente une synthèse des actions entreprises par la Plateforme et chacun de ses partenaires, fait le point sur les développements méthodologiques transversaux (Centre de ressources, Centre de service des données, Outil OASIS et indicateurs), et dresse un bilan détaillé des activités ayant été conduites sur chacune des thématiques prioritaires (T1. Tuberculose bovine, T2. Tuberculose bovine dans la faune sauvage, T3. Maladies abortives chez les ruminants, T4. Virus influenza chez le porc, T5. Pestes aviaires, T6. Troubles chez les abeilles, T7. Fièvre catarrhale ovine, T8. Mortalité des mollusques, T9. Virus Schmallenberg).


Partager :

Mots-clés: 

efsa mai 2013La diffusion du virus Schmallenberg sur le continent européen se poursuit : au nord de l'Europe, l'Ecosse, la Norvège, la Finlande et la Suède sont maintenant touchés. Le virus s'est également propagé dans les pays d'Europe de l'est : Estonie, Lettonie, Hongrie, Slovénie et Croatie.

A noter également que des cas de SBV aigu ont été observés en Allemagne entre novembre 2012 et avril 2013, démontrant une circulation hivernale du virus.

Télécharger le rapport


Partager :

Diaporama bilan sanitaire 2012Ce diaporama présente une synthèse des résultats du dispositif Sylvatub. Il fait état des résultats de la surveillance événementielle et de la surveillance programmée effectuée sur le grand gibier au cours de la saison cynégétique 2011-2012 et sur les blaireaux en 2012. 

Ce diaporama peut être librement présenté aux personnes intéressées par Sylvatub. 

 


Partager :

Mots-clés: 

Enquêtes sérologiques départementales (printemps 2012)

Afin d'évaluer le statut des cheptels vis-à-vis de l'infection par  le virus SBV, des GDS ont conduit localement des enquêtes sérologiques. Ces enquêtes ont porté sur des échantillons prélevés entre décembre 2011 et mai 2012, afin que les séroconversions observées puissent être considérées comme liées à la circulation du virus en 2011.

Elles ont montré que dans les zones où le nombre de foyers identifiés dans le cadre de la surveillance du SBV congénital était nul ou très faible en 2012, le virus semblait avoir très peu circulé lors de l’épisode initial 2011, et que l’apparition de cas cliniques suite à une circulation virale en 2012 pouvait être crainte dans ces départements.

Dans les zones plus fortement atteintes (plus de 20 foyers de SBV congénital identifiés dans le cadre de la surveillance), la proportion d’animaux séropositifs dans les échantillons était notablement plus élevée dans les élevages bovins que dans les élevages ovins.

En savoir plus

alt


Résultats détaillés

Protocole


Partager :

Description clinique de l’infection aigue chez les bovins

Afin de décrire les signes cliniques de l’infection aigüe par le virus SBV chez les bovins, une étude clinique a été conduite par des vétérinaires praticiens sous la coordination de la SNGTV pendant la saison d’activité des vecteurs en 2012.

Les signes cliniques ont été décrits chez des bovins adultes dans 12 troupeaux pour lesquels une confirmation biologique du passage du virus SBV concomitant aux signes avait été obtenue.

Cette étude a montré que le taux moyen d’atteinte clinique s’élèvait à 20 % des vaches en production et que la récupération de l’état général avait lieu le plus souvent au 4ème ou 5ème jour. Les signes les plus fréquemment observés étaient une hyperthermie (39,5 à 42°C) (les 12 troupeaux), une anorexie (neuf troupeaux), une chute de la production laitière (animaux présentant une chute de production de plus de 50% dans six troupeaux) et des signes digestifs (diarrhée aigüe profuse) (cinq troupeaux). Des pertes embryonnaires et fœtales en début de gestation avaient également été observées dans les élevages faisant l’objet d’un suivi de reproduction.

En savoir plus 

alt


Résultats détaillés

Protocole

Questionnaire


Partager :

Pages

 

Liens utiles

Organismes Internationaux

  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 

Organismes Nationaux

  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)

Plateformes de veille Internet

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.