Actualités

Stéphanie Franco, Marion Laurent, Pascal Hendrikx

Quatre nouveaux foyers d’infestation par le petit coléoptère des ruches ont été détectés en Calabre les 25 et 28 juillet 2016. Ils sont situés à 100 Km environ de la première zone de protection établie à Gioia Tauro en septembre 2014.


Partager :

Mots-clés: 

Alizé Mercier (1,2), Julien Cauchard (3)
 
(1) Cirad, UMR Contrôle des maladies animales exotiques et émergentes (CMAEE), Montpellier, France
(2) Inra, UMR 1309 CMAEE, Montpellier, France
(3) Anses, Laboratoire de Lyon, Unité Epidémiologie, Lyon, France

 
La dermatose nodulaire contagieuse bovine (DNCB) continue sa progression dans le sud-est de l’Europe. Un groupe de suivi s’est constitué à la demande de la DGAL dans le cadre de la plateforme ESA pour la mise au point de la surveillance de la DNCB. Cela devrait se traduire par une note de service en précisant les modalités.
Dans le cadre de ce groupe de suivi, un article a été rédigé sur l’état actuel des connaissances et la progression de la DNCB dans le Sud-Est de l’Europe.


Partager :


Trois foyers d’IA H5 HP ont été déclarés les 15, 18 et 25 juillet 2016 dans la Zone de Restriction (ZR), portant à 80 le nombre de foyers recensés depuis novembre 2015 en France.

  • Le 1er foyer concerne un troupeau de canards prêts à gaver dans l’Aveyron, détecté infecté par un virus H5 (N indéterminé) HP suite à un contrôle mené dans le cadre de la surveillance programmée pour la levée de ZR.

  • Le second foyer a fait suite à une suspicion clinique sur un troupeau de poulets de chair plein air en Dordogne, confirmé infecté par un virus H5N1 HP.

  • Le troisième foyer a été détecté en Dordogne dans le cadre des investigations menées dans les élevages en lien épidémiologique, dans un élevage de canards prêts à gaver situé à proximité du foyer détecté dans l'élevage de poulets de chair.

  • Les deux premiers troupeaux ont été éliminés et des zones de protection et de surveillance ont été mises en place autour des élevages, accompagnées des mesures de gestion réglementaires. L'élimination du troisième troupeau est en cours.


Partager :

Sur les nouvelles cartes diffusées par le LNR italien, au 26 juin 2016, 35 ruchers ont été inspectés en Calabre et 376 en Sicile (points verts).
Afin de détecter la présence du coléoptère dans l’environnement,  des nuclei sentinelles ont été placés sur les sites des ruchers précédemment trouvés positifs et détruits (en violet sur les cartes).
Le 5 juillet 2016, deux adultes d’Aethina tumida ont été découverts dans un de ces ruchers sentinelles, situé dans la zone de protection dans la municipalité de Candidoni en Calabre (croix violette). Huit adultes et une larve avaient été précédemment découverts dans ce même rucher le 17 juin 2016. 
A ce jour, aucun petit coléoptère des ruches n’a été détecté en Sicile en 2016.


Partager :


Le site de la Plateforme étant en constante évolution, nous souhaitons connaître l'appréciation de ses utilisateurs concernant les changements intervenus ces derniers mois.
Une enquête de satisfaction a été mise en place dans ce but. 
Si vous n'y avez pas encore répondu, nous vous serions reconnaissants de répondre à ce très bref questionnaire en ligne qui ne vous prendra que quelques minutes.
Une enquête de satisfaction plus détaillée est disponible ici à l'attention des membres des groupes de suivi.

Pour les futures améliorations du site, votre avis nous importe beaucoup.


Partager :

Sur les nouvelles cartes diffusées par le LNR italien, au 26 juin 2016, 35 ruchers ont été inspectés en Calabre et 375 en Sicile (points verts).
Afin de détecter la présence du coléoptère dans l’environnement,  des nuclei sentinelles ont été placés sur les sites de ruchers précédemment trouvés positifs et détruits (en violet sur les cartes).
Le 17 juin 2016, huit Aethina tumida adultes et une larve ont été découverts dans un de ces nuclei sentinelles, situé dans la municipalité de Candidoni en Calabre (croix violette). Il s’agit du deuxième foyer détecté en 2016 en Calabre (le premier foyer a été mis en évidence en avril dernier).
A ce jour, aucun petit coléoptère des ruches n’a été détecté en Sicile en 2016.


Partager :

Mots-clés: 

Alizé Mercier (1,2), Julien Cauchard (3)
 
(1) Cirad, UMR Contrôle des maladies animales exotiques et émergentes (CMAEE), Montpellier, France
(2) Inra, UMR 1309 CMAEE, Montpellier, France
(3) Unité Epidémiologie, Anses-Lyon, France
 
Depuis la dernière mise à jour du 9 juin 2016, la dermatose nodulaire contagieuse bovine (DNCB) continue sa progression dans le sud des Balkans avec une forte augmentation du nombre de foyers déclarés en Serbie et une réémergence en Russie. Selon le ministère de l’agriculture de Géorgie, il n’y aurait aucun nouveau foyer dans le pays. Le risque de propagation dans la région reste élevé, et certains experts prévoient que la maladie atteigne l’Albanie d’ici quelques semaines.


Partager :

La situation épidémiologique de l’Influenza aviaire H5 en France n’a pas évolué depuis le 28/04/2016. Au total, 93 foyers d’IA H5 ont été comptabilisés dont 77 foyers d’IA H5 HP et 16 foyers d’IA H5 FP.

Une nouvelle suspicion clinique a été émise depuis le 30/05/2016, date du dernier point de situation. Cette suspicion a porté sur une basse-cour d’une dizaine de gallinacés et d’oies située en zone de restriction; elle a été infirmée le 13/06/2016.
Pour lire cette note au format .pdf, cliquez ICI


Partager :

Sur les nouvelles cartes diffusées par le LNR italien, au 13 juin 2016, 35 ruchers ont été inspectés en Calabre et 375 en Sicile (points verts).
Afin de détecter la présence du coléoptère dans l’environnement,  des nuclei sentinelles ont notamment été placés sur des sites où des ruchers avaient été précédemment trouvés positifs et détruits (en violet sur les cartes).
Le 2 mai 2016, 9 Aethina tumida adultes ont été découverts dans un de ces nuclei sentinelles, situé dans la municipalité de Gioia Tauro en Calabre (croix violette).
A ce jour, aucun petit coléoptère de la ruche n’a été détecté en Sicile en 2016.


Partager :

Pour consulter cette note au format .pdf, cliquez ICI

La surveillance des ateliers de sélection-multiplication, mise en place au cours du 1er semestre 2016 sur le territoire national et désormais achevée, a reposé :
-chez les galliformes (poules et dindes), sur une inspection clinique des animaux et la réalisation de 20 prises de sang pour dépistage sérologique. Cette surveillance devait être exhaustive en zone de restriction (ZR) et ciblait un taux de prévalence limite (TPL) de 1 % en inter-élevage (risque d'erreur de 5%) en zone indemne (ZI).


Partager :

Pages

 

Liens utiles

Organismes Internationaux

  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 

Organismes Nationaux

  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)

Plateformes de veille Internet

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.