Europe

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR peste porcine africaine, Anses laboratoire de Ploufragan – France
 
Sources : données actualisées au 22/03/2017, sources ADNS/FAO Empres-i, comité permanent du PAFF – rapports du 2-3 mars 2017

La peste porcine africaine (PPA) continue de circuler dans le Nord-Est de l’Europe avec des déclarations en particulier dans les pays Baltes, en Pologne, en Ukraine et en Russie (Tableau 1). Nous pouvons observer une extension vers l’Ouest dans tous les pays touchés, en particulier en Estonie, Lettonie et Ukraine. La maladie s’est étendue à la Moldavie en septembre 2016 et a été détectée de nouveau en Biélorussie en décembre 2016. Par ailleurs, la PPA continue de circuler en Sardaigne où elle est enzootique depuis plus de 35 ans (Mur et al. 2014).

Article au format PDF: 


Partager :

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR influenza aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France
Office national de la chasse et de la faune sauvage – France
 
Source : Données actualisées au 09/04/2017 (inclus) ADNS/OIE/DGAL Ministère de l’Agriculture

Trois virus d’IAHP de sous-types apparentés (IAHP H5 du clade 2.3.4.4) – H5N8, H5N5 et H5N6 – circulent actuellement en Europe.

Depuis le dernier point de situation le 27 mars (il y a deux semaines), 73 nouveaux foyers d’IAHP de la lignée asiatique A/goose/Guangdong/1/1996 du clade 2.3.4.4 ont été déclarés en Europe (Union européenne – UE - et Suisse), principalement en Allemagne (23 nouveaux foyers H5N8 dans l’avifaune sauvage et 9 en élevage) et en France (12 nouveaux foyers H5N8 en élevage). Le nombre total de foyers et de cas d’IAHP notifiés continue d’augmenter et est à présent de 2 641 dont 1 493 au sein de l’avifaune sauvage (77 espèces différentes touchées), 1 101 en élevage et 47 au sein de l’avifaune captive (Tableaux 1 & 2-5). Nous pouvons toutefois observer une diminution du nombre de nouveaux foyers au cours des quatre dernières semaines (Figure 1).

L’avifaune sauvage est à présent touchée en Bosnie-Herzégovine avec un premier cas d’IAHP H5Nx déclaré le 28 mars 2017 chez un oiseau retrouvé mort (espèce non précisée).

Article au format PDF: 


Partager :

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR influenza aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France
Office national de la chasse et de la faune sauvage – France
 
Source : Données actualisées au 12/03/2017 (inclus) ADNS/OIE/DGAL Ministère de l’Agriculture

Un nouveau virus d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de sous-type H5N6, apparenté au virus H5N8 qui circule actuellement en Europe, a été détecté en Grèce au sein d’un élevage (espèce non précisée) (voir note du 6 mars 2017 – lien). Ce foyer avait initialement été déclaré comme H5N8 le 16 février, et la confirmation du sous-type H5N6 a été faite en laboratoire le 2 mars.

Trois virus d’IAHP – H5N8, H5N5 et H5N6 – circulent actuellement en Europe, tous apparentés. L’outil ADNS n’a pas été adapté à la notification des nouveaux sous-types H5N8, H5N5 et H5N6, conduisant les pays à notifier les foyers comme « H5Nx », avec possibilité d’ajouter en commentaire libre le sous-type, ce que font certains pays. En tenant compte de ces commentaires, les déclarations ADNS sont réparties ainsi : H5Nx (n=416), H5N5 (n=19), H5N8 (n= 1 954) et H5N6 (n=1). Les virus IAHP sont donc traités dans leur globalité dans cette note. L’analyse des données prend en compte les modifications parfois apportées aux alertes ADNS après la première déclaration, notamment la précision du sérotype pour certains foyers H5Nx (qui sont ensuite repris en foyers H5N5, H5N8 ou H5N6).

Article au format PDF: 


Partager :

Alizé Mercier 1 
 
1 Cirad & INRA, UMR « Animal, Santé, Territoires, Risques, Ecosystèmes » (ASTRE), Montpellier, France
 
Un article, publié dans la revue « Transboundary and Emerging Diseases » (lien), a été rédigé sur l’analyse de l’épizootie dans le Sud des Balkans depuis la première introduction dans la partie européenne de la Turquie en mai 2015 jusqu’en décembre 2016. L’article est basé sur une étude de la distribution spatio-temporelle des foyers et une estimation de la vitesse de propagation de la DNCB dans les Balkans afin de documenter le risque d’introduction en France et dans d’autres pays européens indemnes.


Partager :

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR influenza aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France
Office national de la chasse et de la faune sauvage – France
 
Source : Données actualisées au 26/02/2017 (inclus) ADNS/OIE/DGAL Ministère de l’Agriculture

Deux virus influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) – H5N5 et H5N8– circulent actuellement en Europe. L’outil ADNS n’a pas été adapté à la notification des nouveaux sous-types H5N8 et H5N5, conduisant les pays à notifier les foyers comme « H5Nx », avec possibilité d’ajouter en commentaire libre le sous-type, ce que font certains pays. En tenant compte de ces commentaires, les déclarations ADNS sont réparties ainsi : H5Nx (n=361), H5N5 (n=18), H5N8 (n=1 600), et mixte H5N5/H5N8 (n=1). Les virus IAHP sont donc traités dans leur globalité dans cette note. L’analyse des données prend en compte les modifications parfois apportées aux alertes ADNS après la première déclaration, notamment la précision du sérotype pour certains foyers H5Nx (qui sont ensuite repris en foyers H5N5 ou H5N8).

Article au format PDF: 


Partager :

Didier Calavas1
 
1 Anses, Laboratoire de Lyon, Unité Epidémiologie, Lyon, France
 

Article au format PDF: 


Partager :

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France

Article au format PDF: 


Partager :

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR influenza aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France
Office national de la chasse et de la faune sauvage – France
 
Sources : Données actualisées au 05/02/2017 (inclus) ADNS/OIE/DGAL Ministère de l’Agriculture

Deux virus influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) – H5N5 et H5N8– circulent actuellement en Europe. L’outil ADNS n’a pas été adapté à la notification des nouveaux sous-types H5N8 et H5N5, conduisant les pays à notifier les foyers comme « H5Nx », avec possibilité d’ajouter en commentaire libre le sous-type, ce que font certains pays. En tenant compte de ces commentaires, les déclarations ADNS sont réparties ainsi : H5Nx (n=243), H5N5 (n=14), H5N8 (n=1129), et mixte H5N5/H5N8 (n=1). Les virus IAHP sont donc traités dans leur globalité dans cette note. L’analyse des données prend en compte les modifications parfois apportées aux alertes ADNS après la première déclaration, notamment la précision du sérotype pour certains foyers H5Nx (qui sont ensuite repris en foyers H5N5 ou H5N8).

Article au format PDF: 


Partager :

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR influenza aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France
Office national de la chasse et de la faune sauvage – France
 
Source : Données actualisées au 22/01/2017 (inclus) ADNS/OIE/DGAL Ministère de l’Agriculture

Deux virus influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) – H5N5 et H5N8– circulent actuellement en Europe. L’outil ADNS n’a pas été adapté à la notification des nouveaux sous-types H5N8 et H5N5, conduisant les pays à notifier les foyers comme « H5Nx », avec possibilité d’ajouter en commentaire libre le sous-type, ce que font certains pays. En tenant compte de ces commentaires, les déclarations ADNS sont réparties ainsi : H5Nx (n=197), H5N5 (n=5), H5N8 (n=786), et mixte H5N5/H5N8 (n=1). Les virus IAHP sont donc traités dans leur globalité dans cette note.

Article au format PDF: 


Partager :

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR influenza aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France
Office national de la chasse et de la faune sauvage – France
 
Source : Données actualisées au 15/01/2017 (inclus) ADNS/OIE/DGAL Ministère de l’Agriculture

Deux virus influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) – H5N5 et H5N8– circulent actuellement en Europe. L’outil ADNS n’a pas été adapté à la notification des nouveaux sous-types H5N8 et H5N5, conduisant les pays à notifier les foyers comme « H5Nx », avec possibilité d’ajouter en commentaire libre le sous-type, ce que font certains pays. En tenant compte de ces commentaires, les déclarations ADNS sont réparties ainsi : H5Nx n=169, H5N5 n=5, H5N8 n=786, mixte H5N5/H5N8 n=1. Les virus IAHP sont donc traités dans leur globalité dans cette note.

Article au format PDF: 


Partager :

Pages

 

Liens utiles

Organismes Internationaux

  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 

Organismes Nationaux

  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)

Plateformes de veille Internet

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.