VSI

Alizé Mercier (1), Julien Capelle (2), Nicolas Gaidet (2), Alexandre Caron (2), Elena Arsevska (1)
(1) Cirad CMAEE Montpellier, France
(2) Cirad AGIRs Montpellier, France

Depuis décembre 2015, des foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IA HP) et faiblement pathogène (IAFP) continuent d’être rapportés à l’OIE à travers le monde. Comme dans les précédents rapports de janvier 2015, de mai 2015 et de novembre 2015 publiés dans le Centre de ressources de la Plateforme ESA (CdR), pour la période entre décembre 2015 et avril 2016 (point fait au 07  avril 2016), on distingue quatre groupes de pays touchés (Tableau 1), dont trois groupes affectés par l’IA HP (l'Amérique centrale et du Nord, l’Afrique et l’Asie du Sud-Est). Les données utilisées dans le cadre de cette synthèse proviennent uniquement de sources officielles.

Article au format PDF: 


Partager :

Sur les nouvelles cartes diffusées par le LNR italien, 35 ruchers ont été inspectés (points verts) en Calabre et 60 en Sicile.
A la date du 7 avril, tous les ruchers inspectés étaient négatifs pour la détection d’A. tumida. Aucun petit coléoptère des ruches n’a été détecté dans les nuclei sentinelle non plus.


Partager :

Sur les nouvelles cartes diffusées par le LNR italien, 35 ruchers ont été inspectés (points verts) en Calabre et 60 en Sicile. Des nuclei (point violets) ont été notamment placés sur des sites où des ruchers avaient été précédemment détruits afin de détecter la présence du coléoptère dans l’environnement.

A la date du 30 mars, tous les ruchers inspectés étaient négatifs pour la détection d’A. tumida.
Aucun petit coléoptère de la ruche n’a été détecté dans les nuclei sentinelle non plus.


Partager :

La surveillance de la présence du petit coléoptère des ruches (Aethina tumida) dans les ruchers de Calabre et de Sicile a repris à la faveur du printemps.
A. tumida a été détecté pour la première fois en Calabre en septembre 2014 dans la  province de Reggio di Calabria. La surveillance mise en place dans les zones touchées a permis de détecter 61 foyers avec des coléoptères adultes (60 foyers en Calabre et un en Sicile), des larves ayant été détectées dans 5 cas. Environ 500 ruchers ont été visités et environ 3 500 colonies ont été détruites. En 2015, 29 foyers ont été détectés uniquement en Calabre (aucun en Sicile). Des larves ont été détectées dans un cas.


Partager :

Mots-clés: 

Muriel Coulpier, Stéphan Zientara
UMR 1161 INRA-ANSES-ENVA, Virologie, Equipe Neuro-Virologie des Zoonoses, Maisons-Alfort

Le VSBV-1 est un virus appartenant à la famille des Bornaviridae. Il est génétiquement proche du virus de Borna ou Borna Disease Virus (BDV), un virus présent chez différentes espèces de mammifères et responsable d’encéphalites chez le cheval. Il a été découvert il y a un an, en avril 2015, chez des patients allemands décédés d’encéphalites et chez des écureuils multicolores (Sciurus variegatoides) leur appartenant. Cette découverte simultanée a conduit à considérer le VSBV-1 comme un nouvel agent zoonotique (agent transmis de l’animal à l’homme et responsable de pathologie chez l’homme).


Partager :

Mots-clés: 

Labib BAKKALI KASSIMI (Labib.BAKKALI-KASSIMI@anses.fr), Gina ZANELLA, Stéphan ZIENTARA

Anses, Laboratoire de santé animale, LNR fièvre aphteuse, Maisons-Alfort, France

La fièvre aphteuse est endémique dans certaines parties de l'Asie, de l'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Amérique du Sud. La propagation du virus à partir de ces zones endémiques reste une menace réelle et souvent imprévisible. Nous avons vu ces dernières années la propagation de la souche O Inde 2001 (O/ME-SA/Ind-201) à partir du sous-continent Indien où elle est prédominante et présente depuis presque 15 ans, vers les Emirats Arabes Unis (2009 et 2014), l’Arabie Saoudite (2013 et 2014), la Libye (2013 et 2014), la Tunisie (2014), l’Algérie (2015), le Maroc (2015), le Bahreïn (2015) et le Laos (2015).


Partager :

Mots-clés: 


Ce rapport présente les résultats du dispositif de la VSI pour l'année 2015.
Au cours de l'année 2015, la VSI a diffusé 57 productions sanitaires dont 45 notes d’information, neuf synthèses et trois notes ad hoc.
Sur cette période, l’infestation avec Aethina tumida en Italie, l’Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) aux niveaux mondial et européen, la fièvre aphteuse (FA) en Afrique du Nord, la peste porcine africaine dans les pays baltes, la fièvre catarrhale ovine en Europe du Sud et dans les Balkans, ainsi que la dermatose nodulaire contagieuse en Turquie et en Grèce ont largement mobilisé la veille, compte tenu des nouveaux foyers et d’évolutions préoccupantes de leur situation sanitaire ainsi que l’implication importante des experts dans différents dispositifs liés aux ces sujets.
Pour télécharger le rapport, cliquer ici.


Partager :

Aucun nouveau foyer d’A. tumida n’a été observé en Calabre depuis le 1er décembre 2015. Au total, depuis le 16 septembre 2015, 29 foyers d’A. tumida ont été observés en Calabre, tous situés dans la zone de protection. Quatre nuclei sentinelles ont été infestés par le petit coléoptère des ruches en Calabre.


Partager :

Aucun nouveau foyer d’A. tumida n’a été observé en Calabre depuis le 1er décembre 2015. Au total, depuis le 16 septembre 2015, 29 foyers d’A. tumida ont été observés en Calabre, tous situés dans la zone de protection. Quatre nuclei sentinelles ont été infestés par le petit coléoptère des ruches en Calabre.


Partager :

Mots-clés: 

Gina Zanella, Stéphan Zientara
Anses, Laboratoire de santé animale, LNR fièvre aphteuse, Maisons-Alfort, France

Suite à la détection d’un premier foyer le 23 octobre 2015, cinq nouveaux foyers de fièvre aphteuse au Maroc ont été signalés entre le 11 et le 21 novembre 2015 à l’OIE dans la région du Centre, dans les provinces de Sidi Bennour (2 foyers), Settat (1 foyer), El Jadida (1 foyer) et Berrechid (1 foyer) (Figure 1). Sur un total de 65 bovins, dix-sept ont présenté des signes cliniques. L’ensemble de bovins ainsi que 101 ovins présents dans les foyers ont été abattus et détruits.
Au 3 décembre 2015, une vaccination a eu lieu chez 38 917 bovins dans la région du Centre avec un vaccin préparé à partir de la souche virulente type O couvrant les sérotypes O Manisa et O 3039.
Les mesures de contrôle annoncées lors de l’apparition du premier foyer continuent à être appliquées : désinfection des bâtiments infectés, quarantaine, surveillance à l’extérieur de la zone de confinement ou de protection, abattage sanitaire, destruction officielle de tous les produits d'origine animale, destruction officielle des cadavres, des produits dérivés et des déchets, surveillance à l’intérieur de la zone de confinement ou de protection. 


Partager :

Pages

 

Liens utiles

Organismes Internationaux

  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 

​​Organismes Européens

  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 

Organismes Nationaux

  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)

Plateformes de veille Internet

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.