Coronavirus porcins en Europe et DEP

Crédit photo : Michael Newton www.flickr.comDes manifestations pathologiques liées à des coronavirus ont été décrites récemment chez le porc en Allemagne et en Italie.

Dans un article publié en septembre (Henniger and Schwarz, Porcine epidemic diarrhoea (PED) – Neuausbrüche in deutschen Mastschweinebeständen, 2014, Tierärzliche Umschau, 69, 394-397) les auteurs décrivent un épisode pathologique au début de l’été 2014 dans le Nord-Ouest de l’Allemagne. Un lot de 400 porcs en début de phase d’engraissement (animaux de 30 Kg) a manifesté un épisode diarrhéique avec ténesme, apathie, anorexie et température rectale de 39,0 à 40,6°C. Le retour à la normale a été observé dès le 8ème jour. Plusieurs agents pathogènes ont été recherchés sans succès (E coli, salmonelles, Brachyspira, rotavirus), et finalement un Coronavirus a été détecté par RT-PCR multiplex. Les données partielles de biologie moléculaire indiquent que la souche isolée n’est pas totalement identique à la souche épizootique circulant actuellement en Amérique du Nord et en Asie.

Des observations similaires ont été faites en Italie (deux élevages avec des cas cliniques sporadiques pendant une quinzaine de jours et mortalité puis retour à la normale), avec une proximité de souche avec la souche OH851 rapportée en 2014 aux Etats-Unis (variant moins virulent circulant a prioriaux Etats-Unis depuis 2013 et se rapprochant d'anciennes souches circulant en Asie) (G. Loris Alborali et al. 2014, Swine Enteric Coronavirus Diseases International Meeting, Chicago, Illinois, September 23-25).

Ces éléments conduisent à considérer qu’une ou plusieurs souches de coronavirus, différentes du virus épizootique DEP circulant actuellement en Amérique du Nord et en Asie, sont actuellement présentes en Europe, en entraînant des manifestations cliniques d’une ampleur nettement moindre, et visiblement d’une moindre contagiosité entre élevages. Il restera à préciser ce phénomène : est ce qu’il s’agit de souches autochtones circulant à bas bruit, de souches importées, quelle sera l’évolution du phénomène sur un plan spatio-temporel, etc.

Les communications et échanges qui auront eu lieu au cours du congrès qui se déroule en ce moment à Chicago (Swine Enteric Coronavirus Diseases International Meeting) devraient permettre d’obtenir des informations complémentaires, en particulier sur la nature des souches circulant en Allemagne.


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.