Epizootie de fièvre catarrhale ovine en Sardaigne : point de situation au 18/09/2017

Pour la VSI (par ordre alphabétique) : Anne Bronner (Dgal), Didier Calavas (Anses), Julien Cauchard (Anses), Pascal Hendrikx (Anses), Alizé Mercier (Cirad)
Auteur correspondant : julien.cauchard@anses.fr
 
Pour le Laboratoire national de référence FCO : Emmanuel Bréard, Corinne Sailleau, Stephan Zientara
 
Source : Données actualisées au 18/09/2017 inclus – ADNS, communications personnelle du LNR FCO italien (National Information System for Disease Notification du ministère de la santé italien - Istituto Zooprofilattico Sperimental (IZS) dell'Abruzzo e del Molise, Teramo).
 
Epizootie de fièvre catarrhale ovine (FCO) en cours en Sardaigne

Les sérotypes 1 et 4 sont actuellement présents de manière enzootique sur tout le territoire de l’Italie continentale, en Sardaigne et en Sicile. Cependant on observe depuis août 2017 une évolution épizootique en Sardaigne. En effet, l’Italie a confirmé en août et en septembre 258 foyers de FCO, dont 206 ces deux dernières semaines foyers, situés pour la très grande majorité en Sardaigne (Tableau 1).
 
Cette évolution de la situation épidémiologique est concomitante de ce qui est actuellement observé en Corse. (Note Plateforme ESA du 30/08/2017). Cette situation devra être suivie tout particulièrement en raison de la proximité avec la Corse.
 
 Le LNR italien confirme qu’une épizootie de FCO est en cours sur le flanc Est de la Sardaigne (Figure 1) et qu’il s’agit quasi exclusivement du sérotype 4, seulement trois foyers de sérotype 1 ayant été recensés au 18/09/2017 depuis le début de l’année dans le Nord de l’île. A noter que le sérotype n’est pas précisé dans de nombreuses déclarations ADNS et qu’il s’agit principalement de cas cliniques pour lesquels des tests diagnostiques sont en cours.

 

Figure 1 : Foyers de FCO en Sardaigne du 01/06/2017 au 18/09/2017 (suspects en orange et confirmés en rouge) (source : LNR italien)
 
Comme l’indique la figure 2, il est à noter la zone Nord-Est du pays, où la majorité des cas ont été déclarés, ne correspond pas à la partie du pays la plus densément peuplée en animaux et en élevages.
 
Parmi les élevages sardes, les bovins sont concernés par 115 foyers, les caprins par quatorze foyers et les ovins par 272 foyers. Deux cas ont été confirmés dans la faune sauvage en Sardaigne chez une chèvre sauvage (« Capra selvetica » -11/05/2017) et chez un mouflon (14/09/2017).



Figure 2 : Distribution des élevages (•) et densité des ovins et caprins en Sardaigne (nombre d’animaux par kilomètre carré) (Source : LNR italien)
 
 
Tableau 1 : Nombre de foyers de FCO confirmés en Italie continentale, Sardaigne et Sicile en 2017 (source : ADNS au 18/09/2017).



Vaccination en cours
Les services vétérinaires italiens indiquent vacciner actuellement en masse pour protéger les animaux et réduire la propagation de la maladie.
Cette situation devra être suivie tout particulièrement en raison de la proximité avec la Corse.
 
Evolution de la situation entre 2016 et 2017
Pour le sérotype 4, la figure 3 montre que la Sardaigne déclarait peu de cas depuis début 2016, avant une nette progression ces deux derniers mois. On observe le profil inverse pour l’Italie continentale avec très peu de cas en 2017, sous réserve de l'absence de déclarations tardives.
 
Pour le sérotype 1, la figure 3 montre un nombre plus réduit de foyers et des déclarations régulières pendant les deux dernières années en Sardaigne, alors que pour l’Italie continentale, le profil est le même que pour le sérotype 4 avec une forte réduction du nombre des déclarations en 2017.



Figure 3 : Evolution mensuelle du nombre de foyers de sérotypes 1 et 4 en Italie en 2016 et 2017 (source ADNS au 18/09/2017)
 
Pas de détection d’animaux positifs à BTV-2 en Sardaigne à ce jour
Sollicité par le LNR français, le LNR italien pour la FCO a confirmé la semaine dernière qu’il n’y avait pas eu en 2017 de suspicion de la présence du BTV-2, ni aucun animal diagnostiqué positif avec ce sérotype, en Sardaigne et plus généralement en Italie, contrairement à ce qu’une rumeur laissait entendre.

Article au format pdf: 


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.