Autres actualités VSI


Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
 
Source : Base de données ADNS au 22/05/2017

Article au format PDF: 


Partager :
Françoise Pozet

Santé animale, Laboratoire départemental d’analyses du Jura, Poligny - France
Auteur correspondant : fpozet@jura.fr

Mots clés : Ranavirus, batraciens, Batrachochytrium dendrobatidis

Au-delà des agressions environnementales dues au climat et aux pollutions, les amphibiens sont la cible de bio-agresseurs de plus en plus pathogènes et à diffusion planétaire du fait du commerce international d’animaux à sang-froid, l’oomycète Batrachochytrium dendrobatidis et les Ranavirus, sont responsables de fortes mortalités dans la faune sauvage en Europe France comprise, et à travers le monde, parfois lors d’infections simultanées.

Article au format PDF: 


Partager :
Laure Bournez*
 
*Auteur correspondant : laure.bournez@anses.fr
Anses, Laboratoire de la rage et de la faune sauvage, Nancy, France
 
Mots clés : écureuil, bornavirus, Pays-Bas, Europe
 
 Le VSBV-1 est un virus appartenant à la famille des Bornaviridae. Il est génétiquement proche du virus de Borna ou Borna Disease Virus (BDV), un virus présent chez différentes espèces de mammifères et responsable d’encéphalites chez les chevaux. Il a été découvert en avril 2015 chez des patients allemands décédés d’encéphalites et chez des écureuils multicolores (Sciurus variegatoides) leur appartenant. Cette découverte simultanée a conduit à considérer le VSBV-1 comme un nouvel agent zoonotique (agent transmis de l’animal à l’Homme et responsable de pathologie chez l’Homme).
 

Article au format PDF: 


Partager :
Alizé Mercier 1 
 
1 Cirad & INRA, UMR « Animal, Santé, Territoires, Risques, Ecosystèmes » (ASTRE), Montpellier, France
 
Un article, publié dans la revue « Transboundary and Emerging Diseases » (lien), a été rédigé sur l’analyse de l’épizootie dans le Sud des Balkans depuis la première introduction dans la partie européenne de la Turquie en mai 2015 jusqu’en décembre 2016. L’article est basé sur une étude de la distribution spatio-temporelle des foyers et une estimation de la vitesse de propagation de la DNCB dans les Balkans afin de documenter le risque d’introduction en France et dans d’autres pays européens indemnes.

Partager :
Didier Calavas1
 
1 Anses, Laboratoire de Lyon, Unité Epidémiologie, Lyon, France
 

Article au format PDF: 


Partager :
Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France

Source :
- EFSA Panel on Biological Hazards (BIOHAZ), Chronic wasting disease (CWD) in cervids, EFSA Journal 2017;15(1):4667 [62 pp.], DOI:10.2903/j.efsa.2017.4667

Article au format PDF: 


Partager :
Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
P. Caufour - Cirad UMR Contrôle des Maladies Animales Exotiques et Emergentes – France

Source : ADNS/OIE

Un foyer de clavelée a été confirmé le 9 décembre 2016 (notifié le 12 décembre) dans un élevage détenant 102 moutons (ainsi que 12 caprins) sur l’île de Lesbos en Grèce. Le tableau 1 reprend les effectifs et taux de morbidité/mortalité.


Article au format PDF: 


Partager :
Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR Influenza Aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France


Les virus H5N8 responsables cette année en Europe des cas dans l’avifaune et des foyers en élevage, bien qu’appartenant au même clade 2.3.4.4 que ceux qui avaient sévi en Europe en 2014-2015, appartiennent à un groupe différent (Gochang-like pour 2016, Buan-like pour 2014-2015).

La comparaison des génomes complets des virus isolés en 2016 sur des oiseaux du lac Oubsou-Nour et des virus circulant en Europe depuis novembre 2016 montre que des événements de réassortiment ont probablement concerné différents segments codant pour les protéines internes des virus influenza, connus comme pouvant porter des déterminants de la virulence.

Le taux élevé de létalité constaté cette année dans les foyers concernant des palmipèdes, ainsi que l’apparente contagiosité élevée dans l’avifaune pourraient être liées à ces caractéristiques du virus, mais le déterminisme de cette évolution du pouvoir pathogène reste à démontrer expérimentalement.

Article au format PDF: 


Partager :

Mots-clés: 

La dermatose nodulaire contagieuse bovine (DNCB) bénéficie désormais en France d’une surveillance événementielle organisée dermatose nodulaire contagieuse bovine (voir note présentant l’instruction de la DGAL


Partager :
Vous pouvez zoomer ou dé-zoomer cette carte avec la molette de votre souris, et déplacer la carte (clic gauche maintenu). 

Partager :
 

Liens utiles

Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.