2018

Estelle Mollaret 1, Didier Calavas2*, Anne Bronner1*, Eric Niqueux3  

Article au format pdf: 


Partager :
Jean-Philippe Amat 1, 2, Jackie Tapprest 2, Delphine Gaudaire 3, Marie Grandcollot-Chabot 4*, Aymeric Hans 3

Auteur correspondant : jean-philippe.amat@anses.fr

Anses, Laboratoire de Lyon, Unité de coordination et d’appui à la surveillance (Ucas), Lyon, France
Anses, Laboratoire de pathologie équine de Dozulé, Unité Epidémiologie et anatomie pathologique (EAP), Goustranville, France
Anses, Laboratoire de pathologie équine de Dozulé, Unité Virologie et parasitologie équine (Vipare), LNR et LR-UE pour l’anémie infectieuse des équidés, Goustranville, France
DGAL, Bureau de la santé animale, Paris, France

* Membre de l’équipe opérationnelle de la Plateforme 
ESA
 
Deux cas d’infection par le virus de l’anémie infectieuse des équidés (AIE) ont été détectés dans le Sud-Est de la France depuis le 26 décembre

Article au format pdf: 


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.