batracien

Françoise Pozet

Santé animale, Laboratoire départemental d’analyses du Jura, Poligny - France
Auteur correspondant : fpozet@jura.fr

Mots clés : Ranavirus, batraciens, Batrachochytrium dendrobatidis

Au-delà des agressions environnementales dues au climat et aux pollutions, les amphibiens sont la cible de bio-agresseurs de plus en plus pathogènes et à diffusion planétaire du fait du commerce international d’animaux à sang-froid, l’oomycète Batrachochytrium dendrobatidis et les Ranavirus, sont responsables de fortes mortalités dans la faune sauvage en Europe France comprise, et à travers le monde, parfois lors d’infections simultanées.

Article au format pdf: 


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.