Fièvre aphteuse

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France

Source :
Présentations par le représentant des autorités vétérinaires algériennes lors des réunions Remesa du 23 mai 2017 à Paris (http://www.rr-africa.oie.int/en/news/20170523.html) et du 19-20 juillet 2017 à Naples (http://www.rr-africa.oie.int/fr/news/20170728.html)
 
 

Article au format pdf: 


Partager :
Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
Anses, Laboratoire de Santé Animale de Maisons-Alfort, UMR1161, LNR/OIE Fièvre aphteuse

 
 Source : OIE (28/04/17)

Dates de suspicion du premier foyer : 24 avril 2017
 
 Un foyer de sérotype A a été notifié à l’OIE dans la région de Bizerte. Parmi les 22 bovins d’un troupeau (tous soustraits à la population sensible), 17 animaux ont déclaré la maladie. L’ELISA Antigène a confirmé le sérotype A. Parmi les mesures appliquées : dépeuplement, l’activation des cellules de crises nationale et régionales, un arrêté portant déclaration d'infection et une vaccination périfocale.

Article au format pdf: 


Partager :
Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France

Article au format pdf: 


Partager :
  Alizé Mercier 1,2, Julien Cauchard 3
 
(1) Cirad, UMR Contrôle des maladies animales exotiques et émergentes (CMAEE), Montpellier, France
(2) Inra, UMR 1309 CMAEE, Montpellier, France
(3) Anses, Laboratoire de Lyon, Unité Epidémiologie, Lyon, France
                                                      
Sources : Promed, OIE
 Les autorités sanitaires russes ont mis fin aux mesures de quarantaine mises en place dans la région de Vladimir suite à la confirmation d’un foyer de fièvre aphteuse (FA) dans une exploitation mixte (bovins, ovins, porcins) le 20 octobre 2016 (source : Promed). Tous les animaux sensibles présents dans le foyer ont été abattus (dernier animal abattu le 25 octobre), et 17 666 bovins et 1 332 petits ruminants ont été vaccinés en urgence dans les exploitations situées autour du foyer. Aucun nouveau cas n’a été détecté dans les 21 jours suivant la première déclaration, conduisant les autorités russes à considérer la maladie comme éradiquée.

Article au format pdf: 


Partager :
Alizé Mercier 1,2, Julien Cauchard 3, Labib Bakkali-Kassimi 4, Stéphan Zientara 4
 
(1) Cirad, UMR Contrôle des maladies animales exotiques et émergentes (CMAEE), Montpellier, France
(2) Inra, UMR 1309 CMAEE, Montpellier, France
(3) Anses, Laboratoire de Lyon, Unité Epidémiologie, Lyon, France
(4) Anses, Laboratoire de Santé Animale de Maisons-Alfort, UMR1161, LNR/OIE Fièvre aphteuse
                                                     
Sources : OIE (notification 20/10/2016), Promed
 
Un premier foyer de fièvre aphteuse (FA) a été identifié dans une exploitation mixte (bovins, ovins, porcins) de la province de Vladimirskaya le 16 octobre 2016 et a été confirmé le 19 octobre 2016 (Figure 1). Ce foyer se trouve à environ 590km des frontières biélorusse et ukrainienne. Un taux de morbidité de 11,06% a été observé chez les 814 bovins de l’exploitation. Tous les animaux de l’exploitation mixte ont été abattus. Le sérotype Asia 1 a été identifié.

Article au format pdf: 


Partager :

Alizé Mercier 1,2, Labib Bakkali Kassimi3
 
(1) Cirad, UMR Contrôle des maladies animales exotiques et émergentes (CMAEE), Montpellier, France

Partager :

Mots-clés: 

Labib BAKKALI KASSIMI (Labib.BAKKALI-KASSIMI@anses.fr), Gina ZANELLA, Stéphan ZIENTARA

Anses, Laboratoire de santé animale, LNR fièvre aphteuse, Maisons-Alfort, France


La fièvre aphteuse est endémique dans certaines parties de l'Asie, de l'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Amérique du Sud. La propagation du virus à partir de ces zones endémiques reste une menace réelle et souvent imprévisible. Nous avons vu ces dernières années la propagation de la souche O Inde 2001 (O/ME-SA/Ind-201) à partir du sous-continent Indien où elle est prédominante et présente depuis presque 15 ans, vers les Emirats Arabes Unis (2009 et 2014), l’Arabie Saoudite (2013 et 2014), la Libye (2013 et 2014), la Tunisie (2014), l’Algérie (2015), le Maroc (2015), le Bahreïn (2015) et le Laos (2015).

Partager :

Mots-clés: 

Gina Zanella, Stéphan Zientara
Anses, Laboratoire de santé animale, LNR fièvre aphteuse, Maisons-Alfort, France

Suite à la détection d’un premier foyer le 23 octobre 2015, cinq nouveaux foyers de fièvre aphteuse au Maroc ont été signalés entre le 11 et le 21 novembre 2015 à l’OIE dans la région du Centre, dans les provinces de Sidi Bennour (2 foyers), Settat (1 foyer), El Jadida (1 foyer) et Berrechid (1 foyer) (Figure 1). Sur un total de 65 bovins, dix-sept ont présenté des signes cliniques. L’ensemble de bovins ainsi que 101 ovins présents dans les foyers ont été abattus et détruits.
Au 3 décembre 2015, une vaccination a eu lieu chez 38 917 bovins dans la région du Centre avec un vaccin préparé à partir de la souche virulente type O couvrant les sérotypes O Manisa et O 3039.
Les mesures de contrôle annoncées lors de l’apparition du premier foyer continuent à être appliquées : désinfection des bâtiments infectés, quarantaine, surveillance à l’extérieur de la zone de confinement ou de protection, abattage sanitaire, destruction officielle de tous les produits d'origine animale, destruction officielle des cadavres, des produits dérivés et des déchets, surveillance à l’intérieur de la zone de confinement ou de protection. 


Partager :
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.