Italie

Stéphanie Franco1, Marion Laurent1, Marie-Pierre Chauzat2
1 Anses, Unité de pathologie de l’abeille, Laboratoire européen de référence pour la santé de l’Abeille, Sophia Antipolis, France
2 Anses, Unité de coordination et d’appui à la surveillance, Maisons-Alfort, France

Source : Laboratoire national de référence (LNR) italien sur la Santé des abeilles

Un nouveau foyer (déclaré le 04/08/2017 sur le site du LNR italien) a été confirmé le 25 mai 2017 sur la commune de Scilla dans la zone de protection, au sud (croix rouge). Le foyer correspond à un essaim naturel où un spécimen adulte d’A. tumida a été détecté.

Article au format PDF: 


Partager :
Stéphanie Franco1, Marion Laurent1, Marie-Pierre Chauzat2
1 Anses, Unité de pathologie de l’abeille, Laboratoire européen de référence pour la santé de l’Abeille, Sophia Antipolis, France
2 Anses, Unité de coordination et d’appui à la surveillance, Maisons-Alfort, France

Source : Laboratoire national de référence (LNR) italien sur la Santé des abeilles

Des spécimens adultes d’A. tumida ont été détectés dans  deux ruchers sentinelles les 14 et 29 juin 2017 (croix violettes sur les cartes). Un rucher sentinelle est situé sur la commune de Stignano, située à environ 10 km de la zone de protection originelle, et où un foyer a été découvert en avril dernier. L’autre rucher sentinelle est situé à Villa San Giovanni, soit à environ 20 km au sud de Gioia Tauro (lieu de détection du premier foyer en septembre 2014). 

Article au format PDF: 


Partager :
Stéphanie Franco1, Marion Laurent1, Marie-Pierre Chauzat2
1 Anses, Unité de pathologie de l’abeille, Laboratoire européen de référence pour la santé de l’Abeille, Sophia Antipolis, France
2 Anses, Unité de coordination et d’appui à la surveillance, Maisons-Alfort, France

Source : Laboratoire national de référence (LNR) italien sur la Santé des abeilles

A la date du 15 mai 2017, cinq nouveaux foyers d’infestation par le petit coléoptère des ruches (Aethina tumida) ont été détectés en mars et avril 2017 dans la province de Regio Calabria dans le sud de l’Italie (Figure 1) :
  • Trois foyers ont été confirmés fin mars /début avril dans la zone de protection de 20 km établie autour de Gioia Tauro suite à la découverte des premiers cas en 2014. L’un d’eux correspond à un essaim naturel qui était infesté par des petits coléoptères adultes et des centaines de larves.
  • Un foyer a également été découvert en avril sur la commune de Stignano, située à 10 km environ de cette zone de protection, sur la côte Est de la province de Regio Calabria (croix rouges sur les cartes).
  • Un rucher sentinelle a enfin été détecté positif dans la zone de protection début avril (croix violette sur les cartes).

Article au format PDF: 


Partager :
Stéphanie Franco1, Marion Laurent1, Marie-Pierre Chauzat2
1 Anses, Unité de pathologie de l’abeille, Laboratoire européen de référence pour la santé de l’Abeille, Sophia Antipolis, France
2 Anses, Unité de coordination et d’appui à la surveillance, Maisons-Alfort, France

Sur les nouvelles cartes diffusées par le LNR italien, datées du 30 septembre 2016, 222 ruchers ont été inspectés en Calabre et 395 en Sicile (points verts).

Afin de détecter la présence du 

Article au format PDF: 


Partager :
Stéphanie Franco, Marion Laurent, Pascal Hendrikx

Quatre nouveaux foyers d’infestation par le petit coléoptère des ruches ont été détectés en Calabre les 25 et 28 juillet 2016. Ils sont situés à 100 Km environ de la première zone de protection établie à Gioia Tauro en septembre 2014.



Partager :
Alizé Mercier (1,2), Didier Calavas (3)

(1) Cirad, UMR Contrôle des maladies animales exotiques et émergentes (CMAEE), Montpellier, France
(2) Inra, UMR 1309 CMAEE, Montpellier, France
(3) Unité Epidémiologie, Anses-Lyon, France

Depuis le dernier point, l’Italie a confirmé le 16 mai 2016 un deuxième foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de sous-type H7 qui aurait débuté le 13 mai dans une exploitation de dindes (filière chair). L’élevage de 49 472 animaux a été dépeuplé, et comptait 2 170 animaux malades (4,39% de morbidité) dont 170 animaux morts (0,34% de mortalité). Ce deuxième foyer se situe dans la zone de protection de 3 km établie autour du foyer primaire d’H7N7 déclaré le 2 mai 2016.

Partager :
Alizé Mercier (1,2), Didier Calavas (3)

(1) Cirad, UMR Contrôle des maladies animales exotiques et émergentes (CMAEE), Montpellier, France
(2) Inra, UMR 1309 CMAEE, Montpellier, France
(3) Unité Epidémiologie, Anses-Lyon, France
 
Le 2 mai 2016, l’Italie a déclaré auprès de l’OIE un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de sous-type H7N7 dans la région de Ferrare (Emilie-Romagne). La maladie a été détectée le 29 avril 2016 suite à une forte augmentation de la mortalité et une baisse de ponte au sein d’un élevage biologique de poules en plein air.

Partager :
aethinaMise à jour 2 septembre 2015
Marie-Pierre CHAUZAT

Depuis le début de l’année 2015, aucun foyer d'A. tumida n'a été observé en Italie (ni en Calabre, ni en Sicile). De nombreuses divisions de colonies ont été réalisées au printemps dans la zone de protection en Calabre (20 km de rayon) pour éviter l'essaimage naturel des colonies, pouvant constituer des réservoirs sauvages de l’agent. Tous les essaims artificiels ont été examinés pour détecter A. tumida et aucun coléoptère n'a été observé. Entre avril et mai 2015, environ 300 essaims sauvages (naturels) ont été récupérés et examinés. Aucun A. tumida n'a été détecté dans ces essaims.

La carte actuellement disponible sur le site du laboratoire national de référence italien date du 7 juillet 2015. Elle sera actualisée prochainement.


Partager :

Dinde Jean Christophe Blanquart flickrL’Italie a déclaré à l’OIE le 16 décembre 2014 un foyer d’IAHP H5N8 en Vénétie (Figure 1). Le foyer est un élevage de 31 985 dindes, 1 219 malades et morts soit 3,81 %. L’abattage total est en cours.

Cet élevage appartient à une entreprise ayant des élevages dans plusieurs régions en Italie.

Vous pouvez télécharger la déclaration à l'OIE.


Partager :

 

PT004310Ahead of print    Figure 3 webFigure 2 web

Marie-Pierre Chauzat (1,2) (marie-pierre.chauzat@anses.fr), Stéphanie Franco (1), Véronique Duquesne (1), Marie-Pierre Rivière (1), Richard Thiéry (1), Fayçal Meziani (3), Pascal Hendrikx (2), Magali Ribière-Chabert (1), Franco Mutinelli (4)

          (1)    Anses, Unité de pathologie de l’abeille, Laboratoire national de référence sur les maladies des abeilles, Laboratoire de référence de l’Union européenne pour la santé de l’abeille, Sophia Antipolis, France
          (2)    Anses, Unité de coordination et d’appui à la surveillance, Maisons-Alfort, France
          (3)    Direction générale de l’alimentation, Sous-direction de la santé et de la protection animale, de la qualité et de la protection des végétaux, Paris, France
          (4)    Istituto Zooprofilattico Sperimentale delle Venezie, Centro di referenza nazionale per l’apicoltura, Legnaro (Padova), Italie

Jusque-là absent du territoire européen, la présence d'Aethina tumida (petit coléoptère des ruches) a été notifiée dans le Sud de l'Italie en Calabre le 5 septembre 2014 suite à la découverte du ravageur par l'équipe du professeur Palmeri (Palmeri et al. under press). Des larves et des adultes d'A. tumida ont été mises en évidence dans un rucher de trois colonies situé dans un verger de clémentiniers à proximité d'un important port maritime international (Figure 1). Le diagnostic morphologique a été réalisé localement puis confirmé par le laboratoire national de référence (LNR) italien à Padoue. L'identification a été également confirmée par le Laboratoire de référence de l'Union européenne (LR-UE) pour la santé de l'abeille au moyen de méthodes moléculaires.


Partager :

Pages

 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.