VSI

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR peste porcine africaine, Anses laboratoire de Ploufragan – France
 

Article au format PDF: 


Partager :
Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
 
Sources : ADNS, OIE, FAO Empres-i, DGAL, ProMED, AFSCA (CVO Belgique)

Du 1er au 19 juin 2017 inclus (semaines 22 à 25), treize foyers et cas d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de sous-type H5 ont été déclarés dans cinq pays européens : Luxembourg (premières déclarations), Belgique, Italie, Pays-Bas et Royaume-Uni (précédent foyer déclaré le 8 mai) (Figure 1). Les virus H5N8 et H5N5 ont été détectés :
 

Article au format PDF: 


Partager :
Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
 

Source : ADNS, OIE, FAO Empres-i, DGAL, ProMED

Du 29 mai au 11 juin 2017 inclus (semaines 22 et 23), neuf foyers et cas d’Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de sous-type H5 ont été déclarés dans cinq pays européens : Luxembourg (premières déclarations), Royaume-Uni (précédent foyer déclaré le 8 mai), Italie (3 mai), Belgique (28 mars) et Pays-Bas (28 mars) (Figure 1). Les virus H5N8 et H5N5 ont été détectés.

Article au format PDF: 


Partager :
Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR influenza aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France
Office national de la chasse et de la faune sauvage – France
 
Source : Données actualisées au 28/05/2017 (inclus) ADNS/OIE/DGAL Ministère de l’Agriculture

Depuis le dernier point de situation le 24 avril (il y a cinq semaines), 23 nouveaux foyers d’IAHP de la lignée asiatique A/goose/Guangdong/1/1996 du clade 2.3.4.4 ont été déclarés en Europe (Union européenne – UE - et Suisse). Depuis le 1er avril 2017, les pays ayant déclaré un foyer en élevage sont l’Allemagne (dernier foyer déclaré à ADNS le 10 mai), le Royaume-Uni (8 mai), la Suède (25 avril), la Hongrie (21 avril), la Slovaquie (20 avril), l’Italie (13 avril), la Roumanie (11 avril) et la Bulgarie (2 avril) (source : ADNS). Le nombre total de foyers et de cas d’IAHP notifiés est à présent de 2 702 dont 1 532 au sein de l’avifaune sauvage (78 espèces différentes touchées), 1 123 en élevage et 47 au sein de l’avifaune captive (Tableaux 1 & 2-5). Nous observons une diminution régulière du nombre de nouveaux foyers au cours des deux derniers mois (Figure 1).

Article au format PDF: 


Partager :

Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
 
Source : Base de données ADNS au 22/05/2017

Article au format PDF: 


Partager :
Françoise Pozet

Santé animale, Laboratoire départemental d’analyses du Jura, Poligny - France
Auteur correspondant : fpozet@jura.fr

Mots clés : Ranavirus, batraciens, Batrachochytrium dendrobatidis

Au-delà des agressions environnementales dues au climat et aux pollutions, les amphibiens sont la cible de bio-agresseurs de plus en plus pathogènes et à diffusion planétaire du fait du commerce international d’animaux à sang-froid, l’oomycète Batrachochytrium dendrobatidis et les Ranavirus, sont responsables de fortes mortalités dans la faune sauvage en Europe France comprise, et à travers le monde, parfois lors d’infections simultanées.

Article au format PDF: 


Partager :
Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
Anses, Laboratoire de Santé Animale de Maisons-Alfort, UMR1161, LNR/OIE Fièvre aphteuse

 
 Source : OIE (28/04/17)

Dates de suspicion du premier foyer : 24 avril 2017
 
 Un foyer de sérotype A a été notifié à l’OIE dans la région de Bizerte. Parmi les 22 bovins d’un troupeau (tous soustraits à la population sensible), 17 animaux ont déclaré la maladie. L’ELISA Antigène a confirmé le sérotype A. Parmi les mesures appliquées : dépeuplement, l’activation des cellules de crises nationale et régionales, un arrêté portant déclaration d'infection et une vaccination périfocale.

Article au format PDF: 


Partager :
Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR influenza aviaire, Anses laboratoire de Ploufragan – France
Office national de la chasse et de la faune sauvage – France
 
Source : Données actualisées au 23/04/2017 (inclus) ADNS/OIE/DGAL Ministère de l’Agriculture

Trois virus d’IAHP de sous-types apparentés (IAHP H5 du clade 2.3.4.4) – H5N8, H5N5 et H5N6 – circulent actuellement en Europe.
Depuis le dernier point de situation le 10 avril (il y a deux semaines), 33 nouveaux foyers d’IAHP de la lignée asiatique A/goose/Guangdong/1/1996 du clade 2.3.4.4 ont été déclarés en Europe (Union européenne – UE - et Suisse). Depuis le 1er avril 2017 (ces trois dernières semaines), les pays ayant déclaré un foyer en élevage sont la Bulgarie (dernier foyer déclaré le 2 avril), la France (4 avril), l’Allemagne (10 avril), la Roumanie (11 avril), l’Italie (13 avril), la Slovaquie (20 avril) et la Hongrie (21 avril). Le nombre total de foyers et de cas d’IAHP notifiés continue d’augmenter et est à présent de 2 674 dont 1 513 au sein de l’avifaune sauvage (78 espèces différentes touchées), 1 114 en élevage et 47 au sein de l’avifaune captive (Tableaux 1 & 2-5). Nous pouvons toutefois observer une diminution du nombre de nouveaux foyers au cours des cinq dernières semaines (Figure 1).

Article au format PDF: 


Partager :
Veille sanitaire internationale (VSI) Plateforme ESA – France
LNR peste porcine africaine, Anses laboratoire de Ploufragan – France
 
Sources : données actualisées au 22/03/2017, sources ADNS/FAO Empres-i, comité permanent du PAFF – rapports du 2-3 mars 2017

La peste porcine africaine (PPA) continue de circuler dans le Nord-Est de l’Europe avec des déclarations en particulier dans les pays Baltes, en Pologne, en Ukraine et en Russie (Tableau 1). Nous pouvons observer une extension vers l’Ouest dans tous les pays touchés, en particulier en Estonie, Lettonie et Ukraine. La maladie s’est étendue à la Moldavie en septembre 2016 et a été détectée de nouveau en Biélorussie en décembre 2016. Par ailleurs, la PPA continue de circuler en Sardaigne où elle est enzootique depuis plus de 35 ans (Mur et al. 2014).

Article au format PDF: 


Partager :
Laure Bournez*
 
*Auteur correspondant : laure.bournez@anses.fr
Anses, Laboratoire de la rage et de la faune sauvage, Nancy, France
 
Mots clés : écureuil, bornavirus, Pays-Bas, Europe
 
 Le VSBV-1 est un virus appartenant à la famille des Bornaviridae. Il est génétiquement proche du virus de Borna ou Borna Disease Virus (BDV), un virus présent chez différentes espèces de mammifères et responsable d’encéphalites chez les chevaux. Il a été découvert en avril 2015 chez des patients allemands décédés d’encéphalites et chez des écureuils multicolores (Sciurus variegatoides) leur appartenant. Cette découverte simultanée a conduit à considérer le VSBV-1 comme un nouvel agent zoonotique (agent transmis de l’animal à l’Homme et responsable de pathologie chez l’Homme).
 

Article au format PDF: 


Partager :

Pages

 

Liens utiles

Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.