Thématique Diarrhée épizootique porcine

Menu 

Présentation rapide de la Diarrhée épizootique porcine 

La diarrhée épidémique porcine (DEP) est une affection due à un alpha-coronavirus, qui a initialement été décrite en Europe dans les années 1970 avant d’y devenir rare à partir des années 1990. Elle a récemment émergé aux Etats-Unis (2013) et dans d’autres pays d’Amérique et d’Asie sous une forme épizootique et plus sévère que ce qui était classiquement observé en Europe. Cette épizootie très sévère aux Etats-Unis est toujours d’actualité en 2015, et son extension à d’autres pays motive une vigilance accrue à l’égard de cette maladie en France. Deux types de variants de virus de la DEP circulent actuellement aux Etats-Unis et en Asie, des souches qualifiées de hautement pathogènes et des souches dénommées « InDel » réputées moins virulentes. A noter, des souches « InDel » présentant une forte homologie avec la souche USA/OH851/2014 circulent aux Etats-Unis circulent également en Europe. Pour les souches hautement pathogènes qui circulent aux Etats-Unis et en Asie, la dose infectieuse est très faible et le virus provoque des vomissements et une diarrhée aqueuse profuse associés à une mortalité très élevée, en particulier chez les jeunes porcelets sous la mère. D’autres catégories d'animaux telles que porcs charcutiers et reproducteurs peuvent éventuellement être touchées au sein d’un même élevage.

Dans ce contexte, cette maladie a été catégorisée au titre de l'émergence en danger sanitaire de première catégorie (AM du 12 mai 2014, modifiant l'AM du 29 juillet 2013). Suite à cette catégorisation, la DEP a été incluse dans les thématiques de la Plateforme ESA. Un groupe de suivi spécifique a été constitué afin de définir un dispositif clinique de surveillance de la DEP en France, avec comme objectif la détection de l'introduction des souches de DEP hautement pathogènes en France métropolitaine et dans les Dom Tom.

Pour en savoir plus sur la DEP :

                                       

 

































Rôle de la Plateforme  

Présentation du dispositif de surveillance       



Un groupe de suivi a été constitué au sein de la Plateforme en 2014 suite à l’apparition de la DEP hautement pathogène aux Etats-Unis et à son extension au Canada notamment. Il est animé par le gestionnaire du dispositif, la DGAl. Son rôle a été en premier lieu de définir le dispositif de surveillance sur la base des objectifs définis par la DGAl et d’aider à la sensibilisation des différents acteurs du dispositif.  Il aide également la mise en œuvre du dispositif et le suivi de ses résultats pour de potentielles adaptations.

Dans un objectif de détection précoce d’une circulation virale de souches hautement pathogènes de DEP chez les porcs domestiques en France, le dispositif de surveillance s’appuie sur une surveillance événementielle avec déclaration obligatoire et investigation des suspicions cliniques chez les porcs domestiques. La confirmation des cas suspects est réalisée par un diagnostic de laboratoire (RT-PCR pour le virus de la DEP puis séquençage partiel du génome du virus).
 
Pour en savoir plus :
-          Description des objectifs et modalités de la surveillance des virus DEP hautement pathogènes (lien encadré BE et liens site du ministère et NS)


 
 
Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.