Bilans et résultats nationaux sur le Virus Schmallenberg



Le dispositif de surveillance du SBV congénital s'appuie désormais sur un réseau de vétérinaires sentinelles. Il a pour objectif d'identifier une augmentation massive de la survenue de cas cliniques sur le territoire. Seules les formes congénitales de la maladie font l'objet d'une surveillance.

Bilan complet de la saison 2015/2016

Description des objectifs et modalités de la surveillance du SBV congénital saison 2015/2015


 


Partager :

Mots-clés: 

sbv saison iv petitMise à jour 6 août 2015 

La surveillance des formes congénitales de l’infection par le virus Schmallenberg (« SBV congénital ») entreprise en France depuis 2012 se poursuit pour une quatrième campagne en 2014/2015.

L’objectif de la surveillance du SBV congénital pour la saison 2014/2015 (« Saison IV ») est exclusivement qualitatif : savoir si le virus SBV continue à circuler en France métropolitaine. Cette  surveillance est de nature événementielle (clinique) avec confirmation biologique des suspicions.

Télécharger le traitement des données au 6 août 2015


Partager :


biln sbv saison iii petite taille Bilan actualisé au 31.08.2014 La surveillance de la maladie de Schmallenberg (surveillance clinique des formes congénitales ("SBV congénital")), définie dans le cadre des travaux de la Plateforme ESA est conduite pour la troisième année consécutive. Ce dispositif de surveillance a pour objectifs:

- De suivre l'évolution de la distribution géographique de la maladie en identifiant les foyers de SBV congénital chez les ruminants domestiques (bovins, ovins, caprins) résultant de la troisième vague de circulation virale (circulation virale de 2013).

- De récolter et d'analyser des informations épidémiologiques sur les cheptels et les animaux atteints.

 

Il s'agit désormais d'une surveillance événementielle clinique réalisée selon des modalités allégées (la confirmation biologique de l'infection n'est plus obligatoire). Télécharger le bilan complet de la saison III


Partager :

Du 1er septembre 2012 au 31 août 2013, 2 332 suspicions ont été enregistrées (386 élevages ovins, 50 élevages caprins, et 1 896 élevages bovins). Au total, 1 834 élevages ont été confirmés atteints par des formes congénitales de SBV : 271 élevages ovins, 32 élevages caprins et 1 531 élevages bovins, répartis dans 78 départements.

Télécharger le bilan complet de la surveillance du SBV congénital en Saison II

 Archives de points de situation intermédiaires


Partager :

Mots-clés: 

efsa mai 2013La diffusion du virus Schmallenberg sur le continent européen se poursuit : au nord de l'Europe, l'Ecosse, la Norvège, la Finlande et la Suède sont maintenant touchés. Le virus s'est également propagé dans les pays d'Europe de l'est : Estonie, Lettonie, Hongrie, Slovénie et Croatie.

A noter également que des cas de SBV aigu ont été observés en Allemagne entre novembre 2012 et avril 2013, démontrant une circulation hivernale du virus.

Télécharger le rapport


Partager :

Du 1er septembre 2013 au 31 août 2014, des formes congénitales de SBV ont été observées dans 110 élevages répartis dans 36 départements.

Télécharger le bilan complet de la surveillance du SBV congénital saison III

Archives des points de situation intermédiaires


Partager :

Mots-clés: 

altLa surveillance du SBV congénital conduite chez les bovins du 4 janvier au 31 août 2012, coordonnée par la DGAL, a permis d’identifier à la clôture de la surveillance 2 019 exploitations atteintes. Le quart nord-est du territoire a été le plus touché par le SBV congénital au cours de l’hiver 2011-2012. Certaines grandes zones de production bovine ne semblent pas avoir été fortement exposées au virus en 2011 [Télécharger le rapport].

La surveillance des formes congénitales de SBV survenues à partir du 1er septembre 2012, coordonnée par GDS France, permet de suivre l’évolution de l’épizootie.

Le déploiement de la surveillance du SBV congénital est la première expérience de réponse à une émergence vraie dans le cadre de la Plateforme ESA. Cette expérience montre le potentiel d’adaptabilité et de réactivité de la réponse permise par la configuration Plateforme, ainsi que la nécessité d’un pilotage et d’une animation des dispositifs de surveillance au plus près du terrain. 


Partager :

vacheveau petitDu 1er septembre 2012 au 31 août 2013, 2 332 suspicions ont été enregistrées (386 élevages ovins, 50 élevages caprins, et 1 896 élevages bovins). Au total, 1 834 élevages ont été confirmés atteints par des formes congénitales de SBV : 271 élevages ovins, 32 élevages caprins et 1 531 élevages bovins, répartis dans 78 départements.

 

Télécharger le bilan complet de la surveillance du SBV congénital en Saison II

 

Archives des points de situation intermédiaires


Partager :

Mots-clés: 

ID-10013815 La surveillance du SBV congénital conduite chez les petits ruminants du 4 janvier au 31 mai 2012, a permis d’identifier 1 145 exploitations atteintes. Le centre-ouest de la France est la zone qui a été la plus atteinte par le SBV congénital au cours de l’hiver 2011-2012 (quatre départements concentrent près de 50 % des foyers). L’importance de la population immunisée contre le SBV dans les zones atteintes en 2011 est mal connue. Une grande partie des bassins de production ovine et caprine ne semble pas avoir été fortement exposée au virus en 2011. L’impact du SBV congénital en cas de circulation virale en 2012 aux périodes adéquates pourrait être élevé l’hiver 2012-2013. [Télécharger le rapport]
Un bilan de la surveillance du SBV congénital chez les bovins conduite entre janvier et août 2012 sera prochainement disponible.


Partager :

Mots-clés: 

                               Incidence hebdomadaire                                                            Incidence cumulée

altalt

                 alt[fin décembre 2011 - début avril 2012]

                      (par semaine de suspicion)

 

 


Partager :
 

Liens utiles

Organismes Internationaux
  • OIE (Organisation mondiale de la santé animale)
  • FAO EMPRES (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)
 
​​Organismes Européens
  • ECDC (Centre Européen de prévention et contrôle de maladies)​
  • EFSA (Autorité Européenne de sécurité des aliments)
  • ​DG SANCO (Directorat General de santé et de consommateurs)
 
Organismes Nationaux
  • InVS (Institut de veille sanitaire)
  • Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
Plateformes de veille Internet
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.