Epidémiosurveillance en santé animale

Varroa

 

Image
varroa2.1

Varroa est un parasite présent dans l’ensemble du cheptel français, avec une présence systématique, hormis un ou deux cas exceptionnels, dans tous les ruchers. Le varroa pose donc une problématique enzootique du fait de sa répartition nationale.

Outre l’affaiblissement des colonies, mesurée par exemple par la perte de performance en gain de poids, Varroa est une des causes principales de la mortalité hivernale. Cet effet est amplifié (ou causé) par les charges de virus dont il est le vecteur : l’évaluation démographique seule du parasite Varroa ne suffit donc pas à mesurer la pathogénicité de Varroa. Les mesures d’effectifs du parasite doivent être conditionnées par l’évaluation des charges de ces virus.

La faible couverture territoriale actuelle des mesures de Varroas ne permet pas d’appréhender la variabilité de la charge parasitaire en considérant les éléments de contexte devant être pris en compte (environnementaux, pratiques apicoles notamment).

La filière apicole a identifié un besoin de mise en place d’un système de surveillance de Varroa qui serait dénommé « observatoire ». C’est dans ce contexte que le groupe de suivi « Surveillance de Varroa comme parasite de l'abeille et comme vecteur de virus» a été créé.

Son objectif

  • Elaborer un cahier des charges pour harmoniser et structurer, au niveau national, les dispositifs de surveillance existants
  • Mettre en place une mesure pertinente de la démographie de Varroas.
  • Disposer de données de surveillance permettant la détection d'introduction dans des zones indemnes

Le groupe de suivi est co-animé par des experts techniques de la FRGDS et de l'ITSAP. Il comprend des experts techniques provenant de l’ADA, Anses, FNOSAD, FRGDS, GDS France, INRAE, le ministère en charge de l'agriculture, la SNGTV.

 

Barre_tricolore