Epidémiosurveillance en santé animale

Frelon asiatique

Image
frelon asiatique 2

La présence du frelon asiatique Vespa velutina nigrithorax a été signalée pour la première fois en France en 2004 (Lot-et-Garonne). Cet insecte s’est depuis répandu, de manière inéluctable, en France et a colonisé pratiquement l’ensemble des départements à l’exception de rares zones du territoire national continental, de la Corse ainsi que des DROM.

Les colonies d’abeilles domestiques Apis mellifera pâtissent de la présence du frelon asiatique à cause de la prédation qu’il exerce et surtout du stress qu’il génère en stationnant devant les ruches. Dans les zones de forte présence, l’activité des colonies s’en trouve complètement perturbée voir paralysée, ce qui compromet leur hivernage et leur survie.

Il y a un manque de données exhaustives centralisées au niveau national sur la densité de population de ce prédateur en fonction des territoires, sur les niveaux de pression exercés (pas de comptage systématique des nids, absence d’indicateurs de suivi précis …) et sur l’efficacité des mesures de lutte employées (différentes stratégies).

Image
vespa carte europe

Carte interactive via le site du MNHN

La surveillance au service de la lutte

Diverses options de lutte sont choisies suivant les territoires et il n’existe pas de consensus sur leur efficacité. C’est un sujet de préoccupation permanente et récurrent pour les apiculteurs des zones fortement colonisées. Son impact environnemental fort probable est aussi mal connu car peu étudié.

D’un point de vue épidémiologique, des réseaux d’observation et de comptage des nids existent en France mais dépendent d’initiatives locales sans harmonisation ou coordination au niveau national. Le MNHN, quant à lui, centralise des informations des réseaux d’observation existants et les signalements, il tient à jour et publie une carte de l’extension sur un site dédié (http://frelonasiatique.mnhn.fr) et dispose de nombreuses données qualitatives et quantitatives de surveillance.

Le CNOPSAV du 28 septembre 2015 a souhaité inscrire la lutte contre le frelon asiatique parmi les sujets prioritaires. Des actions en faveur de la mise au point de méthodes de lutte contre le frelon asiatique, portées par l’Institut de l’abeille et de la pollinisation (ITSAP) sont inscrites depuis 2015 dans le programme apicole national défini dans le cadre du programme apicole européen. Les résultats de ces méthodes de lutte sont fortement attendus.

Afin de pouvoir lutter efficacement il est primordial de disposer de données de surveillance les plus fiables possibles.

Les données de surveillance ne sont ni exhaustives ni centralisées au niveau national. Cela concerne à la fois les données de densité de population de ce prédateur en fonction des territoires, les niveaux de pression exercés (pas de comptage systématique des nids, absence d’indicateurs de suivi précis …). Les données relatives aux mesures de lutte employées qui sont à considérer pour l'analyse des données de surveillance sont trop peu disponibles.

C'est dans ce contexte que le groupe de suivi « Frelon asiatique » a été créé début 2021.

Ses objectifs

  • Surveiller la propagation et le niveau d’implantation du frelon
  • Assurer une détection précoce dans les rares territoires où le frelon asiatique n’est pas présent.
  • Permettre des études scientifiques concernant la pression de prédation de V.v.nigrithorax sur l’apiculture et sur l’entomofaune, et éventuellement sur certaines activités humaines (marchés, cultures de fruitiers).
  • Mettre en place une communication adéquate concernant l'existence, le rôle et l'utilisation des dispositifs de surveillance pour tous les publics soumis à l’effet de la présence de V.v.nigrithorax: apiculteurs, (arboriculteurs, vendeurs sur les marchés, etc…).
  • Valoriser l’expérience acquise liée à l’introduction de V.v.nigrithorax pour identifier les mesures de surveillance et de détection précoce vis-à-vis du risque d’introduction d’un nouveau frelon exotique sur le territoire.
  • Assurer une veille des publications concernant des dispositifs de surveillance mis en oeuvre dans d’autres pays confrontés à la présence et à la propagation de V.v.nigrithorax.

Le groupe de suivi est co-animé par la FROSAIF et la FNOSAD. Il est composé d’experts techniques de l’ASAD, Assistance publique, FREDON, FROSAIF, GDS France, GDSA, INRAE, ITSAP, ministère en charge de l’environnement, ministère en charge de l'agriculture, OFB, Université de la Rochelle, Université de Tours.

frelon asiatique
Suspicion de présence aux Pays-Bas du frelon à pattes jaunes (Vespa ve
frelon asiatique
Détection d’un frelon d’Europe en Martinique
vespa velutina - Le frelon à pattes jaunes
Le frelon à pattes jaunes a été détecté au Royaume-Uni
Barre_tricolore