Epidémiosurveillance en santé animale

Observatoire des Mortalités et des Affaiblissements de l'Abeille mellifère (Omaa)

 

Image
LOGO OMAA

Pendant l’hiver 2013/2014, des mortalités hivernales importantes de colonies d’abeilles ont été constatées dans la chaîne pyrénéenne. Cet événement a contribué à mettre en évidence certaines lacunes des dispositifs de surveillance sanitaire apicole en place et a conduit, sous l’impulsion du plan ministériel de développement durable de l’apiculture, à l’engagement de réflexions collectives. Plusieurs actions ont alors été définies parmi lesquelles la mise en place d’un Observatoire des mortalités et des affaiblissements de l’abeille mellifère (OMAA). Ce dernier projet est né du constat que les dispositifs de surveillance alors en place ne permettaient pas de détecter ni d’émettre une alerte rapide lors de recrudescences dans le temps et dans l’espace d’événements de santé de faible à moyenne intensité touchant les colonies d’abeilles.

Un Observatoire des Mortalités et des Affaiblissements de l'Abeille mellifère (OMAA) a été mis en place fin 2017 en région Bretagne et Pays de la Loire dans le cadre d’une phase expérimentale qui s'est tenue jusqu’au 31 juillet 2019.  Depuis 2019, l’observatoire a également été mis en place en région Auvergne-Rhône-Alpes. La phase expérimentale se poursuit dans ces trois régions.

Ses objectifs

  • Mieux recenser les événements de santé observés dans les ruchers de la région.
  • Permettre de caractériser l’état de santé du cheptel apicole et émettre des alertes en cas de recrudescence de troubles anormaux dans le temps et/ou dans l’espace.
  • Mieux comprendre les affaiblissements et les mortalités, à l’échelle individuelle et collective. 

Cet observatoire, financé par l’État et élaboré avec l'appui de la Plateforme ESA, vise à simplifier et standardiser la procédure de déclaration et de réponse fournie aux apiculteurs lorsque des événements de santé sont observés dans les ruchers. Un guichet unique régional a ainsi été mis en place pour l'ensemble des troubles avec un numéro d’appel et une adresse mail unique dans les trois régions pilotes.
Ainsi, tout apiculteur.trice constatant une mortalité ou un affaiblissement de ses colonies sur un de ses ruchers (quel que soit l’événement de santé et le nombre de colonies touchées) est invité.e à le déclarer au guichet unique régional :

Image
schéma observatoire

 

Télécharger schéma ↓

Ce groupe de travail est co-animé par INRAE et le ministère en charge de l'agriculture. Il est composé d’experts techniques de l’ADA, Adilva, Anses, Fnosad, FRGDS, GNTSA, INRAE, l’ITSAP, le ministère en charge de l’agriculture (DGAl, DRAAF/Sral, DDecPP), OVVT et la SNGTV.

L’OMAA : un système de surveillance innovant
La santé des abeilles aux rencontres scientifiques de l'Anses : L
Santé des abeilles : 8ème journée scientifique internationale organisé
Déploiement de l'OMAA en Auvergne-Rhône-Alpes
Premier bilan d’étape du fonctionnement de l’Observatoire des mortalit
La mise en place de l’OMAA débute dans deux régions
Barre_tricolore