Epidémiosurveillance en santé animale

Surveillance sanitaire de la faune sauvage

Image
renard4

 

Les animaux sauvages peuvent intervenir dans l’épidémiologie de nombreuses maladies infectieuses ou parasitaires, pour certaines d’entre elles transmissibles entre animaux sauvages et domestiques ou à l’Homme. Les animaux sauvages peuvent d’ailleurs être révélateurs de dangers sanitaires émergents. Aussi, et notamment dans un contexte de lutte et d’éradication aboutie (ou presque) de plusieurs grandes maladies réglementées en élevage, la surveillance sanitaire des animaux sauvages est devenue une considération d’importance en santé animale et en santé publique.

 

Le groupe de suivi « Surveillance sanitaire de la faune sauvage » a été créé début 2013.

Ses objectifs

  • Contribuer au développement de méthodes et d’outils pratiques (ex. la production d’un outil d’aide à la décision de surveillance en 2014, voir section « Travaux ») afin d’améliorer la surveillance sanitaire de la faune sauvage en France
  • Assurer la cohésion des différents travaux conduits par les autres groupes de travail de la Plateforme dans le domaine de la faune sauvage (groupe de suivi Sylvatub, groupe de suivi peste porcine faune sauvage, groupe de suivi Aujeszky, groupe de suivi Influenza aviaire, groupe de suivi VSI). A cet effet, a minima, un animateur/co-animateur de chacun de ces groupes participe aux travaux du groupe de suivi surveillance sanitaire de la faune sauvage
  • Assurer un appui ponctuel à des dispositifs de surveillance via la constitution de groupes projet dédiés : groupe projet West Nile et groupe projet Echinococcus multilocularis
  • Insuffler et maintenir une culture commune aux différentes parties prenantes de la surveillance en faune sauvage

Le groupe de suivi a pour champ potentiel d’action l’ensemble des affections et dangers sanitaires à l’exception de ceux n’affectant que le compartiment humain et et le compartiment domestique. Les développements du groupe visent prioritairement les dangers ayant un impact potentiel sur la santé de l’élevage et la santé publique.

Le groupe de suivi est animé par une experte technique de l'Anses. Il est constitué d’experts techniques de l’ADILVA, l’Anses, FNC, FRGDS, GDS France, ministère en charge de l’agriculture, Ministère en charge de l’environnement, OFB, Parcs nationaux de France, SNGTV.

Lorsqu’un appui est apporté à des dispositifs existants, des groupes projets dédiés sont constitués avec les experts techniques du groupe de suivi « Surveillance sanitaire de la faune sauvage » ou provenant d’autres groupes de suivi si la thématique est déjà traitée dans un autre groupe de travail. Des experts techniques extérieurs peuvent également être sollicités selon le danger sanitaire visé par la surveillance. Des groupes projets déjà mis en place :

Surveillance d’Echinococcus multilocularis (EM) chez le renard     

Surveillance événementielle du virus West Nile     

Barre_tricolore